La Cour constitutionnelle de la République de Lituanie-1
La Cour constitutionnelle de la République de Lituanie-3
La Cour constitutionnelle de la République de Lituanie-4
Lt En

Autres nouvelles

Contenu mis à jour: 03/05/2021 15:13

Message de salutation du président de la Cour constitutionnelle Dainius Žalimas à lʼoccasion du 230e anniversaire de la Constitution du 3 mai

03/05/2021

Le 230e anniversaire de la Constitution de la République des Deux Nations du 3 mai 1791 est célébré comme un jour de lʼadoption de la première constitution de lʼÉtat lituanien. Il est à noter quʼil sʼagit de la Constitution de deux nations, comme la Pologne et la Lituanie partageaient la Constitution commune.  En Lituanie, cette Constitution a reçu même une plus large approbation quʼen Pologne. Il ne faut pas oublier que lʼengagement mutuel entre les deux nations, qui fait partie intégrante de la Constitution du 3 mai, a instauré lʼégalité entre la Lituanie et la Pologne.

La Constitution du 3 mai est la première constitution moderne écrite à lʼéchelle européenne et la seconde constitution écrite à lʼéchelle mondiale après la Constitution des États-Unis du 1787.   Et même si la Constitution du 3 mai a connu le sort tragique, étant donné quʼelle nʼétait valide que pendant une période de 14 mois, lʼhistoire a déjà apprécié son rôle important en jetant les bases pour le développement ultérieur du constitutionalisme au niveau mondial.  

Dans ce contexte, il convient de rappeler les paroles de Mme Shirley Chisholm, politicienne des États-Unis et la première femme noire au Congrès américain : « Il nʼest pas possible de faire des progrès en se tenant à lʼécart, en pleurnichant et en se plaignant.  Seule la réalisation de nouvelles idées permet dʼaller de l’avant ».

Ceux qui ont fait des efforts pour adopter la Constitution de la République des Deux Nations du 3 mai 1791, ne se sont pas tenus à lʼécart, au contraire, ils ont prouvé leur courage en réalisant des progrès dans leur propre pays et en faisant face au despotisme étranger. Ainsi, les notions inouïes à cette époque-là, telles que la démocratie constitutionnelle, la souveraineté du peuple, lʼindépendance de lʼÉtat et lʼintégrité territoriale, la liberté et lʼégalité des citoyens, la séparation des pouvoirs et les juridictions indépendantes, actuellement fondent non seulement les constitutions valides de la Lituanie et de la Pologne, mais font également partie du patrimoine constitutionnel européen.

À lʼoccasion de la commémoration du 230e anniversaire de la Constitution du 3 mai, jʼinvite à se rappeler que seulement le courage, la responsabilité personnelle et la détermination à atteindre un but encouragent les progrès publics, aident à aller de l’avant dans la réalisation de nouvelles idées, tout en tirant les leçons des échecs du passé.

Dainius Žalimas
Président de la Cour constitutionnelle